Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une extrême attention, Mireille Best

Publié le par Jean-Yves

Mireille Best écrit, avec les mots de tous les jours, les frémissements du cœur ; elle a l'art de toucher à l'endroit où la tendresse se fait larme. Les nouvelles de ce recueil ont l'émotion des rencontres, des premiers rendez-vous avec l'être aimé, encore tout à la découverte.

 

Une écriture par touches, et l'on sent le trouble, et l'on sent la crainte d'employer les mots trop forts qui ne pourront dire l'émotion tout à l'attente de l'autre, dans l'extrême attention des signes, des gestes où vont se dire le désir, l'attente, l'espoir ou le refus.

 

L'univers de Mireille Best est un univers de femmes où l'amour ne peut se conjuguer autrement qu'au féminin, il en est l'évidence.

 

Ces héroïnes sont inquiètes de leurs sentiments, étudiantes ou employées de bureau, malades ou cinéphiles...

 

Ainsi, dans le Psaume à Frédérique – la première des nouvelles du recueil –, l'enfance de Frédérique et d'Hélène, sœurs-cousines, est celle de toutes celles qui ont refusé le moule qui devait faire d'elles des petites filles modèles : « Ils veulent qu'on ait des robes et qu'on les retrousse en s'asseyant pour ne pas les froisser. Des vrais cons, je te dis ». Comment ne pas sourire au passage où toutes deux se regardant entendent un cri, un « Monsieur », cri qui vient les rappeler à l'ordre, alors qu'elles-mêmes sont tout au trouble de leur amour, si loin de cette réalité où il suffit d'avoir un blouson et les cheveux mi-courts pour être un monsieur... Choses vues et vécues, Mireille Best a l'œil attentif et tendre sur ce qui entoure les personnages. Une écriture qui vibre d'émotions, une émotion essentielle dans la rencontre de deux sœurs-cousines où l'amour transformé par le désir amène finalement la déchirure. Un beau sujet que cet amour auquel le désir apporte tout son éclat.

 

Dans L'Encontre, l'écriture sait aussi être mordante : Monica Strudal, écrivaine et cinéaste, attendue dans une salle glaciale d'un ciné-club, déçoit une admiratrice venue à sa rencontre et pour qui la lecture du livre restera le meilleur moment de la soirée.

 

La rencontre reste le moment le plus délicat des rapports humains, tout à la fois fuyant et désiré, tout aussi important que le désir si difficile à dire et à écrire...

 

■ Une extrême attention (nouvelles), Mireille Best, éditions Gallimard, 174 pages, 1985, ISBN : 2070702820

 


Du même auteur : Hymne aux murènes

Commenter cet article