Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Moyen exil, Bernard Fauconnier

Publié le par Jean-Yves Alt

Il très jeune et fuit la France par peur des représailles : il a « donné » à la police un groupuscule politique auquel il appartenait. Troquant son apparence de gauchiste anar contre celle d'un gentil BCBG, Éric s'offre une deuxième vie à Londres.

C'est un roman d'aventures semi-policier : le suspense, la rencontre du jeune héros avec des personnages louches dont un homosexuel, prototype assez conventionnel de ce que l'on suppose être un pédé dans les arcanes des affaires et du pouvoir, le rapport ambigu entre Éric et Pierre Marcy, écrivain diplomate.

Une amitié complexe entre fiction et littérature : Pierre Marcy ne manipule-t-il pas le jeune homme de la même manière que l'écrivain utilise son personnage.

Moyen exil, Bernard Fauconnier

« Moyen exil » est un récit d'initiation, entre le roman psychologique classique et le polar. Les femmes y sont mystérieuses et belles, agents doubles, séductrices mais dangereuses ; les hommes admirables et blessés s'estiment même quand ils se combattent.

L'écriture est belle et convient parfaitement à ce climat d'intrigues et de nostalgie. A contrario de son personnage de romancier que le succès n'a jamais récompensé, ce roman de Bernard Fauconnier mérite attention.

■ Moyen exil, Bernard Fauconnier, Editions Régine Deforges, 1991, 187 pages, ISBN : 978-2905538666

Voir les commentaires

Tous les hommes sont en puissance d'être des homosexuels…

Publié le par Jean-Yves Alt

C'est dans « La vie matérielle », somme de réflexions, que Marguerite Duras avance : « Les hommes sont des homosexuels. Tous les hommes sont en puissance d'être des homosexuels. Il ne leur manque que de le savoir, de rencontrer l'incident ou l'évidence qui leur révélera. »

Est-il vrai que l'homme ait, naturellement, une part homosexuelle ? Sans doute. Freud, les « psy », et des tas d'observateurs des pulsions et de l'âme virile, l'ont reconnu. Mais, et qui mieux que les hommes eux-mêmes le saurait ? Cette part homo, dans 90 % des cas, est infinitésimale. Elle est virtuelle, sous-jacente, enfouie, le plus souvent farouchement inécoutée par eux.

Ce qui ne se manifeste pas existe-t-il ? Cette part est là, mais à la façon dont chacun contient un faiseur de hold-up, d'aventurier, ou pis que cela. Ça reste du domaine du fantasme.

Ou alors, si Marguerite Duras a raison, les hommes sont des lâches. Ils continueraient de feindre de placer la femme au-dessus de tout, de vouloir en devenir le maître ou l'esclave, et son associé dans le plaisir hétérosexuel, uniquement pour céder à ce que l'on appelle la norme. Le monde serait plein de mâles sacrifiant leur véritable goût à la société abusive. S'il en était ainsi, cette question se poserait : Qu'est-ce qui a fait que l'homme, au cours des siècles a répudié sa congénitale homosexualité – selon Duras – pour vivre en porte-à-faux des amours avec le sexe opposé ?

Toutes réflexions faites, ce que l'homosexuel souhaite n'est sans doute pas de voir tous les hommes se jeter les uns sur les autres. Il se réjouirait plus simplement que beaucoup de ceux qui ont une tendance uraniste refoulée, osent admettre : « J'en suis » et agissent en conséquence avec leurs homologues.

Voir les commentaires

Jeu « Ado-Sexo : quelles infos ? » disponible à l'IREPS Auvergne-Rhône-Alpes

Publié le par Jean-Yves Alt

La délégation Auvergne de l'IREPS Auvergne-Rhône-Alpes

propose à la vente un outil d'intervention en santé sexuelle en direction des adolescents de 12 à 20 ans :

« Ado-Sexo : quelles infos ? »

Outil conçu pour aider les éducateurs dans leurs interventions avec les jeunes sur 11 thématiques : relation amoureuse, agressions sexuelles, orientation sexuelle, identité sexuelle, puberté, relations sexuelles, IST, contraception, grossesse, IVG, respect de soi et des autres.

32 euros + 5 euros de frais d'envoi

Mode de paiement :

• chèque bancaire ou postal

• virement administratif

Jeu « Ado-Sexo : quelles infos ? » disponible à l'IREPS Auvergne-Rhône-Alpes

En savoir plus

IREPS – Délégation Auvergne

67 Boulevard Lavoisier – 63000 Clermont-Ferrand

04 43 57 70 68

E-mail : contact63@ireps-ara.org

site internet

Facebook

Voir les commentaires

Souffle spirituel par Glyn Warren Philpot

Publié le par Jean-Yves Alt

Un jeune homme (mais est-ce bien un homme ?) est agenouillé sur le pas de porte d'une maison en brique. Sa fine cape se soulève sous l'effet d'un vent soutenu. Mais est-ce bien d'un vent dont-il s'agit ici ?

Son regard est entièrement dirigé vers la personne dont on aperçoit l'ombre portée. Ce qui signifie que la vive lumière qui illumine le regard du jeune garçon vient de l'intérieur du logis.

Une pelote de laine et un mouchoir (?) ont été abandonnés sur une table posée sur le parvis de la demeure. La personne qui a ouvert sa porte serait-elle une femme ?

La main droite du visiteur présente une anémone (1) blanche tandis que sa gauche fait un signe pour dire de ne rien craindre. Il est venu annoncer quelque chose.

Souffle spirituel par Glyn Warren Philpot

Glyn Warren Philpot – L'ange de l'annonciation – 1925

Huile sur toile, 112 cm x 87 cm

Si la femme qui accueille est laissée hors champ, en tant que spectateur du tableau, nous sommes, d'une certaine façon, placés à côté d'elle. Même si l'émissaire ne nous regarde pas.

Et pourtant, le point du vue choisi par le peintre nous associe à cette rencontre qui ne révèle son mystère qu'à ceux qui veulent bien le voir.

Un tableau stimulant par sa géniale spiritualité.


(1) Dans la mythologie grecque et plus tard romaine, les divinités des vents ou Anémoi (en grec ancien Ἄνεμοι / Ánemoi, « les Vents » et en latin Venti, « les Vents »), fils d'Éos (l'Aurore) et d'Astréos ou d'Éole, sont les esprits des vents directionnels.

Voir les commentaires

Plaisirs singuliers, Harry Mathews

Publié le par Jean-Yves Alt

Poète et romancier américain, Harry Mathews fait découvrir dans ce joli petit livre élégamment mis en page par Paul Otchakovsky-Laurens, le monde mystérieux et très très érotique des plaisirs singuliers, autrement nommés les plaisirs honteux...

A faire retourner dans sa tombe le brave docteur Tissot , l'auteur de « L'onanisme, dissertation sur les maladies produites par la masturbation ».

« Un homme de soixante-huit ans est couché sur un lit qui n'a pas encore été fait et se masturbe. La pièce, emplie de caisses ouvertes et de meubles en désordre, est située dans une très belle maison dominant Le Cap. Il vient tout juste de s'y installer. Tout au long de sa vie, chaque fois qu'il a déménagé, il s'est rendu compte qu'il ne se sentait chez lui qu'après s'être masturbé en sa nouvelle demeure. Sa femme le prie de ne pas traîner. » (page 8)

Plaisirs singuliers, Harry Mathews

A la fois plaisant, délicieux, poétique ou simplement narratif, ce petit précis des mille et une manières à l'usage des adeptes des plaisirs singuliers est à placer dans sa bibliothèque entre « Les petits métiers » de Tony Duvert et « Les mots et la chose : le grand livre des petits mots inconvenants » de Jean-Claude Carrière.

■ Plaisirs singuliers, Harry Mathews, Traduit par Marie Chaix, P.O.L., 88 pages, 1983, ISBN : 2867440033


Du même auteur : Cigarettes

Voir les commentaires