Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #communique tag

Yves Paradis, « Instants d’éternité » à la galerie Au Bonheur du Jour

Publié le par Jean-Yves Alt

Nicole Canet

et la Galerie Au Bonheur du Jour

présentent un nouvel accrochage de photographies :

Yves Paradis, « Instants d’éternité »

Photographies – 1960-1993

En exclusivité, seront présentées une soixantaine de photographies noir et blanc argentiques sur le monde des garçons des années 80.

Exposition du 9 novembre 2016 au 7 janvier 2016

Vernissage le mardi 8 novembre de 17h à 22h

Yves Paradis, « Instants d’éternité » à la galerie Au Bonheur du Jour

Héros de Genet, 1986

Nouvelle adresse

Galerie Au Bonheur du jour

1 rue Chabanais - 75002 Paris

01.42.96.58.64

du mardi au samedi 14h30 – 19h30

Yves Paradis, « Instants d’éternité » à la galerie Au Bonheur du Jour

A la fenêtre, 1987

Voir les commentaires

Sauf-Conduit pour un zèbre, Patrick Veillerot

Publié le par Jean-Yves Alt

Une jeune métisse sud-africaine part à la recherche de son père biologique probablement français. Après avoir parcouru la Belgique, la France, elle va finir par le découvrir à l'Île Maurice écrivain méconnu et travesti.

Sauf-Conduit pour un zèbre, Patrick Veillerot

■ Sauf-Conduit pour un zèbre, Patrick Veillerot, Format Kindle, Taille du fichier : 888 KB, 159 pages

Voir les commentaires

Christian Gury et son essai « Gide et Lyautey » à la galerie « Au Bonheur du Jour »

Publié le par Jean-Yves Alt

Nicole Canet

et la nouvelle galerie « Au Bonheur du Jour »

ont le plaisir de vous inviter à la signature du livre de

Christian Gury :

« Gide et Lyautey »

ainsi qu'au nouvel accrochage de photographies et dessins sur le thème oriental

mardi 20 septembre 2016 de 17h à 22h

Galerie Au Bonheur du jour

1 rue Chabanais – 75002 Paris

01.42.96.58.64

du mardi au samedi 14h30 – 19h30

Christian Gury et son essai « Gide et Lyautey » à la galerie « Au Bonheur du Jour »

Le livre : « Gide et Lyautey » précédé de « Gide et certains faits-divers », Christian Gury, Editions Non Lieu, 320 pages, juin 2016, ISBN : 978-2352702351, 18€

André Gide collectionnait les « découpures » de presse, notamment relatives aux faits divers et affaires de mœurs de la Belle Epoque, en liaison avec l’écriture de Corydon, son essai sur l’homosexualité. Les thèmes de l’erreur judiciaire et du scandale l’interpellaient, sa propre vie flirtant avec les risques, tant en Europe qu’en Afrique. En Afrique justement, début 1923, il part avec l’intention de faire « des rencontres ». Il a accepté l’invitation d’Hubert Lyautey à lui rendre visite au Maroc. Gide a d’autant plus de raisons d’admirer Lyautey qu’il peut le considérer comme un disciple, sinon, mieux, comme son meilleur disciple, les théories de l’écrivain se trouvant par lui mises en pratique, à grande échelle. En effet, le maréchal-résident a démontré, sur le sol du Maroc, que « l’uranisme n’est en lui-même nullement néfaste au bon ordre de la société, de l’État ; tout au contraire », illustrant cette affirmation, d’allure certes un peu téméraire, martelée aux dernières pages de Corydon. Aujourd’hui, la justice sanctionnerait les mœurs licencieuses du militaire comme celles de l’écrivain.

L'auteur : Christian Gury : Avocat honoraire à la Cour d'appel de Paris et essayiste, Christian Gury est l'auteur d'une vingtaine d'ouvrages de droit et d'histoire littéraire dont Lyautey-Charlus (nouvelle édition, Non Lieu, 2010), Proust et Lyautey, Non Lieu, 2009 ; Excentriques & Années folles, Non Lieu, 2010 ; La Péniche sanglante, Non Lieu, 2011, Les Premiers Jours de Roland Barthes, Non Lieu, 2012 ; Roger Peyrefitte et ses Arcadies, Non Lieu, 2012 ; Proust et les Bulgares, Non Lieu, 2013 ; Le Poète étranglé, Non Lieu, 2013 ; Aragon, le Parisien de Port-Bail, Non Lieu, 2014 ; Proust et l’Adoption, Non Lieu, 2015.

Voir les commentaires

Le film Tarò bientôt en post-production : soutenez ce film !

Publié le par Jean-Yves Alt

« Taro » est un court métrage (16 min) destiné aux festivals et à la télévision. Le thème est celui du passage à l’âge adulte, de l’acceptation de soi et de la difficulté de vivre cette période charnière qu’est l’adolescence…

A travers l’histoire du jeune Marc, 16 ans, et de son ami Taro, l’auteur Franck Marchal a d’abord voulu parler de liberté, concept souvent illusoire pour une jeunesse qui tente de s’affirmer face aux multiples normes (sociales, comportementales, culturelles et sexuelles) que tente de lui imposer la société.

Le tournage du film a eu lieu du 26 août au 4 septembre 2015 entre la région parisienne et la côte de Nacre en Normandie.

Le crowdfunding d'Ulule constitue une méthode de financement participatif avantageuse à la fois pour l'équipe en charge du projet et pour les donateurs.

Pour Les Films de la Falaise, avoir des particuliers comme coproducteurs est une garantie d'indépendance et une licence pour l'expérimentation.

N'hésitez donc pas à devenir coproducteur de ce projet personnel et original, pour soutenir sans risque un autre type de cinéma !

Le film Tarò bientôt en post-production : soutenez ce film !

La post-production du film est financée par une campagne de crowdfunding sur Ulule.

Page Facebook

Voir les commentaires

Les dix et une nuits de Jean Barraqué et Michel Foucault à Trélévern par Christian-François de Kervran

Publié le par Jean-Yves Alt

Au printemps 1952 le philosophe Michel Foucault et Jean Barraqué, compositeur de musique sérielle, passent onze nuits au bord de mer dans le village de Trélévern (Côtes-du-Nord). Ils sont jeunes, respectivement vingt-six et vingt-quatre ans et encore inconnus. En 1951 Foucault a été reçu à l’agrégation de philosophie. En 1952 il obtient un diplôme de psychologie pathologique. Barraqué vient d’achever l’écriture de sa Sonate pour piano commencée deux années auparavant.

Barraqué est pratiquement un enfant du pays et il fait découvrir sa Bretagne au poitevin Foucault. Ils sont amis depuis quelques mois seulement. La liaison, passionnelle et orageuse, de ces deux écorchés, dont ce texte fait résonner quelques échos, durera jusqu’en 1956, Barraqué prenant l’initiative de la rupture.

D’après documents et témoignages familiaux, l’auteur, tout en restituant les pompes et les œuvres de ce coin de Bretagne au tout début des années 50, fait valoir les paris idéologiques et culturels, entre doutes et espoirs, des jeunes Foucault et Barraqué, qui, malgré leur actuelle différence de notoriété, deviendront tous deux d’importants novateurs dans la pensée et dans l’art du XXe siècle.

Les dix et une nuits de Jean Barraqué et Michel Foucault à Trélévern par Christian-François de Kervran

Christian-François de Kervran est le pseudonyme d’un universitaire et essayiste, fin connaisseur de la Bretagne et de son folklore. Il a publié des études sur poètes et romanciers de l’Ouest, entre autres Tristan Corbière, Max Jacob et Henri Queffélec.

■ Les dix et une nuits de Jean Barraqué et Michel Foucault à Trélévern par Christian-François de Kervran, Editions Quintes-Feuilles, 83 pages, mai 2016, ISBN : 978-2955139912, 16€

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>