Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #communique tag

Roman, journal, autofiction : Hervé Guibert en ses genres par Arnaud Genon

Publié le par Jean Yves Alt

COMMUNIQUE.jpgOn a souvent réduit l'œuvre d'Hervé Guibert à sa seule trilogie du sida dans laquelle le narrateur se fait l'observateur de lui-même et des conséquences sur son corps de la lente progression du virus.

 

HERVE GUIBERT EN SES GENRESSi l'auteur de "À l'ami qui ne m´a pas sauvé la vie" est incontestablement un écrivain du "je", il faut remarquer que ce "je" se joue souvent de lui-même et de ses lecteurs, se dit et se dérobe, s'affirme et se cache, disparaît parfois aussi.

 

Le genre littéraire est toujours chez lui l'objet d'un questionnement ou d'une remise en cause. Dans "Roman, journal, autofiction : Hervé Guibert en ses genres", Arnaud Genon étudie en quoi l´exploration des limites des genres établis et l'impertinence de Guibert à leur égard devient un moyen de déstabiliser la représentation classique du moi et d'interroger le sujet et son identité.

 

Roman, journal, autofiction : Hervé Guibert en ses genres par Arnaud Genon, Mon Petit Editeur, ISBN papier : 9782342028393 - 106 pages - 14,95 € / ISBN numérique : 9782342028409 - 7,47 €

 

Retrouvez des extraits de ce livre en cliquant ici

Voir les commentaires

Réédition : Femmes Lesbiennes de Berlin par R. M. Roellig, préface Magnus Hirschfeld (1928)

Publié le par Jean Yves Alt

Dans les bacs, en fin de semaine, la quatrième édition des Femmes Lesbiennes de Berlin par R. M. Roellig, préface Magnus Hirschfeld (1928).

 

De 1924 à 1930, la République allemande de Weimar connaît une stabilisation économique. Berlin va devenir la mecque des gays et lesbiennes du monde. Les lesbiennes vont pouvoir profiter d'au moins 14 Clubs et associations de rencontres décrits ici par une collègue du médecin et militant Magnus Hirschfeld. Ruth Margarete Roellig, journaliste et romancière féministe, sous la forme d'un guide touristique commenté avec brio et avec les meilleures intentions du monde. Un guide d'époque, pour les touristes : un document exceptionnel pour les chercheurs.

 

FEMMES LESBIENNES DE BERLIN RUTH MARGARETE ROELLIGFEMMES LESBIENNES DE BERLIN RUTH MARGARETE ROELLIG

 

Association GayKitschCamp pour l'histoire LGBT

5 rue du Pavillon

34000 Montpellier

 

 

Catalogue

 

Livre en vente à Librairie Les Mots à la Bouche Paris, Violette and C° Paris, Le Jardin des Mots à Montpellier ou directement franco de port (chèque à l'ordre de GKC) ou encore par paypal à gaykitschcamp@gmail.com

Voir les commentaires

Les grands arbres s'effacent de Véronique Gentil & Le déluge ambigu de Laurent Albarracin aux éditions Pierre Mainard

Publié le par Jean Yves Alt

Les grands arbres s'effacent de Véronique Gentil

 

Sky is without face

and full of your presence

Although just dust your hand

stays on me

Life sittles as well

into dust

Le ciel est sans destin

et plein de ta présence

Même poussière

ta main demeure sur moi

La vie se dépose aussi

dans la poussière

 

20 poèmes écrits en anglais et traduits en français par l'auteur prolongent la prose des premières pages de ce recueil : Véronique Gentil s'éloigne des rivages de sa langue maternelle pour conjurer l'impossibilité de dire la perte de l'être aimé.

 

■ Les grands arbres s'effacent, Véronique Gentil, éditions Pierre Mainard, collection Grands Poèmes, frontispice de l'auteur, 68 pages sous couverture à rabats, 15 x 24, ISBN : 978-2913751552, 11€

 

EDITIONS PIERRE MAINARD SEPTEMBRE 2014

 

Le déluge ambigu de Laurent Albarracin


J'habite la mesure de la pluie

qui est vaste et minutieuse

et décorée d'embruns parfaits

où l'on entend qu'elle insinue

son grain dans la poussière


Les chevaux vont boire dans la main des rivières

avec des grâces révolues

et des peines délicates

qui leur font la tempe sérieuse

et rendent ardente leur application


C'est ainsi qu'un temps très ancien

remonte par des canules

dans les eaux de l'été

 

Ce recueil de poèmes rassemble Le déluge ambigu, paru en 2010 dans la Collection de l'Umbo, et Col de signes qui est inédit.

 

■ Le déluge ambigu de Laurent Albarracin, éditions Pierre Mainard, collection Grands Poèmes, frontispice de Jean-Pierre Paraggio, 32 pages sous couverture à rabats, 15 x 24, ISBN : 978-2913751545, 8€

 

Bon de commande

 

catalogue complet de Pierre Mainard Editeur

Voir les commentaires

Des larmes sur les draps, Luc Frey chez Textes Gais

Publié le par Jean Yves Alt

COMMUNIQUE.jpg« Je l’ai laissé me prendre la main et m’emmener chez lui. Marionnette désarticulée. Je le précède dans la cage d’escalier, ignorant à quel étage monter. Il me dit que c’est là. Toutes les portes se ressemblent. Le couloir me rappelle celui de Shining, et bizarrement, pour un mois d’août, j’ai un peu froid. Et la trouille. Pourtant j’ai l’habitude de rentrer chez des inconnus, mais lui c’est différent. Il doit avoir le triple de mon âge, un truc comme ça. Et a l’air d’avoir très envie de me baiser, à en juger ses manières. J’ignore depuis combien de temps il se retient. Moi, j'ai surtout envie de gerber, et je le fais d’ailleurs. »

 

Zach, 16 ans, famille à problèmes, presque déscolarisé, drogué. Il s'ennuie.

 

Il est prêt à tout, parfois, pour qu'on s'intéresse à lui. Les personnes qu'il rencontre ne sont pas toujours les bonnes, rarement.

 

Un récit d'un garçon à la dérive conscient de sa chute.

 

DES LARMES SUR LES DRAPS LUC FREY

 

Luc Frey donne l'ensemble de ses droits d'auteur au Refuge. Cette association, reconnue par l'État, accueille les jeunes homosexuels en rupture familiale.

 

Ce livre est en vente sur la librairie Immatériel, sur l'iBookstore, sur Amazon, Fnac, Chapitre, Feedbooks, Archambault et autres…

 

Des larmes sur les draps, Luc Frey, préface de Nicolas Noguier, Président du Refuge, Editions Textes Gais, 2014

 


L'auteur, Luc Frey, jeune homme blessé par la vie, souhaitant rester anonyme, même auprès de son éditeur, nous avons convenu que ses droits d'auteurs iraient au Refuge. Je n'ai pas été le seul à être ému puisque Nicolas Noguier, président du Refuge, a tenu absolument à en écrire la préface. Pédro Torres, éditeur.

Voir les commentaires

Lehnert et Landrock à la Galerie « Au Bonheur du Jour »

Publié le par Jean Yves Alt

Nicole Canet

 

et la Galerie Au Bonheur du Jour

 

présentent :

 

Lehnert et Landrock

 

Photographies Tunisie 1905-1910

 

du 24 septembre au 22 novembre 2014

 

Vernissage le mardi 23 septembre 2014 de 18h à 22h

 

La Tunisie de Lehnert et ses mythiques clichés de nus, portraits, scènes de la vie quotidienne, souks, paysages, dunes et oasis.

 

 

Le photographe Rudolf Lehnert et son associé Ernst Landrock s’installent à Tunis en 1904. Lehnert parcourt le pays, à la recherche du meilleur effet pour ses prises de vue, entre ombre et lumière, à la tombée du soleil dans cette immensité du désert. Il sait aussi nous fasciner avec ses photos de nus, empreintes de pureté et de poésie. Sophistication suprême dans son patio, où les femmes nommées Fatma, Adda, Aïcha, Zorah… nous charment par leur beauté et leur sensualité. Nous trouverons aussi quelques photos, plus rares, de nus de garçons jouant au jeu de la séduction à Sidi-Bou-Saïd.

 

Cet orientaliste de cœur, ayant eu une formation à l’Institut des Arts Graphiques de Vienne, maîtrise parfaitement les cadrages et les lumières. Il est l’héritier de l’académisme transmis par l’école pictorialiste et se frotte à l’Art Nouveau. Passionné par la Tunisie, il entreprit une quête originale qu’il ambitionnait de laisser à la postérité.

 

Cette exposition présente une centaine de photographies d’époque de cet auteur. Elle vous fera découvrir une œuvre majeure dédiée à la beauté dans ce qu’elle a de naïf et d’absolu.

 

Galerie Au Bonheur du jour 

11 rue Chabanais - 75002 Paris

01.42.96.58.64

du mardi au samedi 14h30 – 19h30

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>