Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #communique tag

Des larmes sur les draps, Luc Frey chez Textes Gais

Publié le par Jean Yves Alt

COMMUNIQUE.jpg« Je l’ai laissé me prendre la main et m’emmener chez lui. Marionnette désarticulée. Je le précède dans la cage d’escalier, ignorant à quel étage monter. Il me dit que c’est là. Toutes les portes se ressemblent. Le couloir me rappelle celui de Shining, et bizarrement, pour un mois d’août, j’ai un peu froid. Et la trouille. Pourtant j’ai l’habitude de rentrer chez des inconnus, mais lui c’est différent. Il doit avoir le triple de mon âge, un truc comme ça. Et a l’air d’avoir très envie de me baiser, à en juger ses manières. J’ignore depuis combien de temps il se retient. Moi, j'ai surtout envie de gerber, et je le fais d’ailleurs. »

 

Zach, 16 ans, famille à problèmes, presque déscolarisé, drogué. Il s'ennuie.

 

Il est prêt à tout, parfois, pour qu'on s'intéresse à lui. Les personnes qu'il rencontre ne sont pas toujours les bonnes, rarement.

 

Un récit d'un garçon à la dérive conscient de sa chute.

 

DES LARMES SUR LES DRAPS LUC FREY

 

Luc Frey donne l'ensemble de ses droits d'auteur au Refuge. Cette association, reconnue par l'État, accueille les jeunes homosexuels en rupture familiale.

 

Ce livre est en vente sur la librairie Immatériel, sur l'iBookstore, sur Amazon, Fnac, Chapitre, Feedbooks, Archambault et autres…

 

Des larmes sur les draps, Luc Frey, préface de Nicolas Noguier, Président du Refuge, Editions Textes Gais, 2014

 


L'auteur, Luc Frey, jeune homme blessé par la vie, souhaitant rester anonyme, même auprès de son éditeur, nous avons convenu que ses droits d'auteurs iraient au Refuge. Je n'ai pas été le seul à être ému puisque Nicolas Noguier, président du Refuge, a tenu absolument à en écrire la préface. Pédro Torres, éditeur.

Voir les commentaires

Lehnert et Landrock à la Galerie « Au Bonheur du Jour »

Publié le par Jean Yves Alt

Nicole Canet

 

et la Galerie Au Bonheur du Jour

 

présentent :

 

Lehnert et Landrock

 

Photographies Tunisie 1905-1910

 

du 24 septembre au 22 novembre 2014

 

Vernissage le mardi 23 septembre 2014 de 18h à 22h

 

La Tunisie de Lehnert et ses mythiques clichés de nus, portraits, scènes de la vie quotidienne, souks, paysages, dunes et oasis.

 

 

Le photographe Rudolf Lehnert et son associé Ernst Landrock s’installent à Tunis en 1904. Lehnert parcourt le pays, à la recherche du meilleur effet pour ses prises de vue, entre ombre et lumière, à la tombée du soleil dans cette immensité du désert. Il sait aussi nous fasciner avec ses photos de nus, empreintes de pureté et de poésie. Sophistication suprême dans son patio, où les femmes nommées Fatma, Adda, Aïcha, Zorah… nous charment par leur beauté et leur sensualité. Nous trouverons aussi quelques photos, plus rares, de nus de garçons jouant au jeu de la séduction à Sidi-Bou-Saïd.

 

Cet orientaliste de cœur, ayant eu une formation à l’Institut des Arts Graphiques de Vienne, maîtrise parfaitement les cadrages et les lumières. Il est l’héritier de l’académisme transmis par l’école pictorialiste et se frotte à l’Art Nouveau. Passionné par la Tunisie, il entreprit une quête originale qu’il ambitionnait de laisser à la postérité.

 

Cette exposition présente une centaine de photographies d’époque de cet auteur. Elle vous fera découvrir une œuvre majeure dédiée à la beauté dans ce qu’elle a de naïf et d’absolu.

 

Galerie Au Bonheur du jour 

11 rue Chabanais - 75002 Paris

01.42.96.58.64

du mardi au samedi 14h30 – 19h30

Voir les commentaires

Faites un cadeau de Noël au Refuge !

Publié le par Jean-Yves

Le Refuge est une association reconnue d'utilité publique qui accueille les jeunes homosexuels rejetés par leur famille.

 

Vous aimez écrire ? Vous avez besoin de faire partie d'un défi pour vous motiver ? Vous avez soif d'idéal ? Il pleut, vous ne savez pas quoi faire ? Rejoignez le grand projet Textes Gais : un cadeau de Noël pour le Refuge !

 

Pour participer, c'est très simple : Il faut écrire une nouvelle sur les thèmes de Noël et de l'homosexualité ; et accepter que les droits d'auteur aillent au Refuge.

 

Pas de taille de texte imposée, ça va de l'haïku à la longue nouvelle. Elle peut avoir une coloration érotique, mais pas pornographique, il faut que le jeune publique du Refuge puisse les lire.

 

Fin de réception des nouvelles : 15 octobre 2014. Parution du livre : novembre 2014.

 

Les textes seront sélectionnés par Textes Gais (et un comité de lecture d'auteurs Textes Gais volontaires).

 

Seront publiés un livre numérique et un livre au format papier.

 

Le livre numérique pourra contenir plus de textes que le livre papier.

 

Les acheteurs du livre papier pourront obtenir gratuitement le livre numérique.

 

Les auteurs figurant dans le livre papier pourront l'obtenir au prix coûtant (impression plus les frais de port) jusqu'à 3 exemplaires.

 

À vos plumes citoyens ! Faisons vivre un beau projet !

Voir les commentaires

J'attends mon mari, de Karim Deya ou la difficulté d'être homosexuel en Afrique noire

Publié le par Jean-Yves

Thiossane et Moctar Saïdou Bâ sont des « Goor jigen », c’est-à-dire des homosexuels. Ils sont épris l'un de l'autre. Mais comment s’aimer entre hommes au Sénégal ? Leur marginalité les contraint à une discrétion absolue faite d’angoisse, parfois de terreur et de désespoir.

Ils n’ont rien à offrir à leur société que leur différence ni rien à recevoir d’elle. La solidarité n’existe plus que pour condamner l’homosexualité que l’on tient pour l’abomination par excellence. C’est un sujet qui embrase les foules. Les hommes politiques en jouent comme d’un paravent béni pour glaner les suffrages populaires, tenter de détourner l’attention des masses des véritables problèmes ou de la réalité de leur propre incompétence.

Tout naturellement, Thiossane et Moctar Saïdou Bâ aspirent à une vie plus sereine et projettent, à cet effet, de trouver refuge en Europe. Ils apprendront que les libertés dites fondamentales et universellement reconnues n’existent nulle part sans accrocs...

Karim Deya, auteur-né, utilise la littérature comme un cri de révolte.

■ J'attends mon mari, de Karim Deya ou la difficulté d'être homosexuel en Afrique noire, Editions Textes Gais, juillet 2014, ISBN : 9782363079848, 12€ (format papier), 5€99 (format numérique)

Droits LGBT au Sénégal

Livre disponible aux Mots à la Bouche en format papier

Livre disponible chez Immateriel.fr en format numérique

Voir les commentaires

34 pastiches gays de Jean-Jacques Ronou

Publié le par Jean-Yves

Les pastiches sont un univers où Miss Marple a déjà fait son « Coming out », où Copi a encore frappé, où les frères Grimm osent enfin un conte d'amour entre deux hommes, où Charles Perrault évoque le sadomasochisme, où Rrose Sélavy est toujours une poétesse surréaliste survoltée. Un univers de pastiches littéraires aussi faux que les vrais, ou aussi vrais que les faux, ou je me livre bien plus que mes modèles ; pour rire et réfléchir au déni d'homosexualité dans la « littérature officielle ».

 

 

34 pastiches gays, Jean-Jacques Ronou , Editions Textes Gais, 15 juin 2014, format numérique, 2€99

 

 Les éditions Textes Gais 

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>