Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #communique tag

Yves Navarre, vingt ans après

Publié le par Jean-Yves

Yves Navarre, vingt ans après… (Hors série n°2)

 

Editions Société des Amis d'Axieros

 

Sommaire :

 

Présentation :

 

— Introduction de Sylvie Lannegrand

 

— Repères biographiques d'Yves Navarre par Jean Perrenoud

 

Articles critiques :

 

— Dubuis Patrick, Le malentendu navarrien : un écrivain homosexuel malgré lui

 

— Engelhard Laurence, Yves Navarre et Hervé Guibert à l'épreuve du sida

 

— Lacroix Pierre, Le Petit galopin de nos corps ou le « Je vous en supplie » d'Yves Navarre à ses lecteurs

 

— Lannegrand Sylvie, Lady Black ou mémoires en vrac d’un monsieur-dame noir

 

— Montémont Véronique, La nébuleuse autobiographique

 

— Perrenoud Jean, Le théâtre des peurs et des pleurs

 

— Soler Pérez Ana, Quand la famille se révèle un locus horribilis : l'amour criminel dans Le Jardin d'acclimatation d’Yves Navarre

 

 

Témoignages :

 

— De Tienda Anne, Les fleurs de la mi-mai

 

— Lecoultre Alain, Yves Navarre et la revue Masques

 

— Palluet Margaux, Yves Navarre : un homme à part

 

Portfolio :

 

— Extrait d'un roman inédit : Mihaou

 

■ Yves Navarre, vingt ans après… (Hors série n°2), Editions Société des Amis d'Axieros, 164 pages, mars 2014, ISBN : 978-2952881074, 14 €

 

Voir les commentaires

Beautés siciliennes à la galerie « Au Bonheur du Jour »

Publié le par Jean-Yves

Nicole Canet

 

et la Galerie Au Bonheur du Jour

 

présentent :

 

Wilhelm von Gloeden – Wilhelm von Plüschow – Vincenzo Galdi

 

Photographies 1880-1915

 

Portraits, Scènes de genre, Nus

 

du 16 avril au 28 juin 2014

 

Vernissage le mardi 15 avril de 18h à 22h

 

 

Taormina, avec le célèbre baron von Gloeden, sa poésie, son romantisme et tous ces garçons métamorphosés en héros de l’antiquité.

 

Naples, Rome, Pompéï, avec von Plüschow, le précurseur et l'éclectique.

 

Vincenzo Galdi, modèle et photographe, qui nous surprend par sa modernité et son audace.

 

Paradis de la beauté, de la liberté, dans ces lieux bénis par l’histoire.

 

Exposition et catalogue sont un hymne à l'Italie, à la jeunesse, aux ragazzi immortalisés par ces trois pionniers de la photographie du XIXe siècle.

 

GLOEDEN GARCONS THEATRE DIONYSOS ATHENES 1895

 

Von Gloeden – Garçons dans le théâtre de Dionysos à Athènes – vers 1895

 

Catalogue : Éditions Nicole Canet, 2014, ISBN : 978-2953235173, Édition limitée à 950 exemplaires numérotés à la main, 248 pages, relié, 220 photographies (certaines très rares), biographie de chacun des trois auteurs, Français-Anglais

 

Galerie Au Bonheur du jour 

11 rue Chabanais - 75002 Paris

01.42.96.58.64

du mardi au samedi 14h30 – 19h30

Voir les commentaires

Nouveautés aux éditions Pierre Mainard (février 2014)

Publié le par Jean-Yves

Le Ciel & autres contes, Anne-Marie Beeckman

 

Certains poèmes réunis dans ce recueil ont paru dans les Cahiers de L’Umbo ou dans la collection du même nom, qu’anime Jean-Pierre Paraggio. Deux d’entre eux, Les Joies sauvages et Le Ciel et autres contes, sont inédits.
 

• éditions Pierre Mainard/Grands Poèmes, 66 pages sous couverture à rabats, février 2014, ISBN : 978-2913751521, 11€

 

Vent des lanternes (Haïku), Pierre Peuchmaurd
 

Braiement d’un âne –
l’hiver
est vaste
Champs de chanvre –
les jeunes filles s’y couchent,
blanche sur blanche
Lune bleue sur les bois,
la nuit
dort d’un œil
 

• éditions Pierre Mainard, 48 pages sous couverture à rabats, ISBN : 978-2913751538, 9€


Formulaire (Aphorismes), Olivier Hervy
 

Hervy signe, ici, son troisième recueil d’aphorismes : Formulaire. Dans des formules laconiques, tour à tour grinçantes, comiques et poétiques, l’auteur agite l’air du temps avec justesse. 

 

Un petit banc dans la cheminée – si c’est ça, l’enfer...


« Du concret ! Du Concret ! » Scandent les manifestants devant la préfecture. C’est appeler de ses vœux la matraque.


Le coquelicot ne tient pas en vase. On a sa dignité.


Mieux organisés aujourd’hui, les bandits de grand chemin se trouvent aux péages des autoroutes.


• éditions Pierre Mainard, 72 pages sous couverture à rabats, ISBN : 978-2913751514, 11€ 

 

Pierre Mainard, éditeur
11, boulevard de Gaujac - 47600 NÉRAC
mainardeditions@free.fr / Fax : 05 53 65 93 92

Voir les commentaires

Le bruit du silence de Bruno Gallisa

Publié le par Jean-Yves

Dans un monde ou la différence doit être une valeur ajoutée, elle génère une indifférence accrue, pire encore une forme de discrimination.

 

L’acceptation de la maladie n’est pas la seule affaire de la personne malade, mais de l’ensemble de la société. Elle n’est pas une fin en soi, et on devrait avoir à l’esprit que nous avons en face de nous, un parent, un ami, un amour et non un malade. Ce changement de regard génère automatiquement un changement de comportement. « Mes parents, mes chers parents. Ils n’ont jamais voulu que ça se sache et ils ont inventé une histoire bidon, un cancer de je ne sais plus trop quoi pour expliquer sa mort. Un cancer, tu te rends compte… peur des ragots, des bruits de couloirs, de la honte. Non mais tu imagines, avoir honte que ton fils soit mort du sida. Comme si le cancer était plus noble que le sida. Ils viennent de perdre leur fils et tout ce qui les préoccupe c’est leur réputation. Le mot sida les fait trembler, il est banni de leur maison. C’est bon pour les autres, pas pour eux. », Carole dans la pièce.

 

Le Bruit du Silence de Bruno Gallisa

 

Mise en scène et scénographie : Wenceslas Kibsa Balima

 

avec Gwendal Audrain et Anne Fischer

 

 

Le SIDA, n’est pas seulement un mal physique qui s’infiltre dans les différentes couches de nos société, mais pire un mal psychologique, moral, qui bouleverse nos habitudes, nos logiques, nos systèmes de société, nos conventions, donc par conséquent teste nos capacités d’adaptation.

 

On s’adapte difficilement à la maladie, on la réfute, la rejette donc, par conséquent, on rejette les personnes atteintes de la maladie.

 

La culture de la fatalité n’est peut-être pas une solution ? Alexandre et Carole en quête de réponses nous amènent à réfléchir sur notre relation avec la maladie et la société.

 

Théâtre du Temps

9, rue du Morvan

75011 Paris

Métro Voltaire

 

Mardi 14, Vendredi 17, Mardi 21, Vendredi 24, mardi 28, Vendredi 31 janvier à 20h30

 

Mardi 4, Vendredi 7, Mardi 11, Vendredi 14, Mardi 18, Vendredi 21 février à 20h30

Voir les commentaires

Nouveautés chez Textes Gais

Publié le par Jean-Yves

Le bel hétéro, Jordan Béranger

 

 

Paul est né à Biarritz d’une famille de commerçants aisés. Préadolescent, il tombe amoureux de son jeune nouveau voisin, Sébastien, et découvre ainsi son homosexualité. Un jour, en vacances chez des amis, il devra partager sa chambre avec le plus beau garçon qu’il lui été donné de voir dans sa jeune vie. Ce dernier est hétérosexuel, mais assez « cool » pour expérimenter de nouveaux horizons. Paul laisse toutes les portes ouvertes. Ainsi, d’années en années, il s’apercevra que le bel hétéro est son type d’homme, et la vie lui donnera la chance d’en rencontrer de nombreux dans des circonstances toujours plus particulières.

 

7,99 €

 


 

AMTS 2 Anael : Les orages mécaniques, Chris Verhoest

 

 

David de Lorr, prince cadet de Francilie a subi de la part de camarades les derniers outrages. Blessé autant moralement que physiquement, il se retire à Anta, ville de province. Suite au décès accidentel de son frère aîné, il est rappelé par son père. Le roi sans réel pouvoir obéit au Consortium. David, indépendant acharné, fuit la Terre pour rejoindre l'Angélus une navette spatiale appartenant à un groupe de dissidents. David est accompagné dans sa lutte par un androïde Anael, de classe AMTS 2. L'improbable arrive, David et Anael tombent amoureux ! À deux, ils seront plus forts pour se battre contre le Consortium.

 

7,99 €

 


 

L'Exilé de Capri, Roger Peyrefitte

 

 

Cette édition comporte 10 photos et illustrations et 6 annexes dont des écrits de Jacques d'Aldelsward-Fersen.

 

Dans l'Exilé de Capri, Roger Peyrefitte est le biographe du Baron Jacques d'Adelsward-Fersen, riche héritier des Aciéries de Longwy. Né en 1880, décédé à Capri en 1923, à l'âge de 43 ans par excès de drogue.

 

Ses rentes lui permettent une vie guidée par ses envies. Suite à un scandale à Paris, de jeunes lycéens jouent chez lui des pièces antiques en tunique grecque, ce dernier doit quitter la capitale et s'exile à Capri. Lors d'un voyage à Rome, il rencontre un jeune manœuvre, Nino Cesarini, qu'il embauche pour en faire son futur secrétaire. Jacques et son amant resterons unis jusqu'au décès de son protecteur, malgré quelques infidélités du jeune garçon vers le beau sexe.

 

Jacques construit une villa luxueuse au nord-est de Capri pour y accueillir son amour. Certains scandales entachent son image auprès des îliens, mais ces derniers sauront lui pardonner et le reconnaître en lui un personnage mythique de l'île, qu'il est encore aujourd'hui.

 

9,99 €

 


 

Ces ouvrages ne sortent qu'en version numérique.

 

 Les éditions Textes Gais 

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>