Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un père singulier, Noëlle Loriot

Publié le par Jean-Yves

Ce livre raconte la vie d’une famille petite bourgeoise libérale : le père est dans l’édition, la mère libraire. Il y a quatre enfants, une fille et trois garçons, lycéens et étudiants. Toute la vie est centrée sur celle du père, et celle-ci sera bouleversée par la découverte de son homosexualité par l’un de ses fils qui le rejettera. L’épouse pourtant habituée jusque là à défendre les diverses minorités rejettera aussi son mari.


Le récit est assez subtil en faisant découvrir l’éveil de la femme au contact de la différence de son mari, hors de ses rôles de mère et d’épouse. Elle apprend pour avoir compris l’homme avec qui elle vivait. Elle s’éveille comme s’éveille sa fille à la féminité alors que le clan des hommes reste cloué sur ses malaises :


Malaise du benjamin qui vit avec des images de western mais qui s’aperçoit qu’il n’y correspond pas. Malaise du cadet dans sa sexualité, dans sa liaison avec une femme plus âgée que lui, dans son refus de l’homosexualité de son père. Malaise par chagrin d’amour de l’aîné qui tentera de se suicider. Malaise du père, confronté à son homosexualité dans sa vie de famille.



Le père refusera le divorce. «Pourquoi serait-ce un crime d’avoir cette possibilité d’aimer les hommes ?» Le crime c’est de se nier ; le crime c’est dans faire une tare, un mal honteux ; le crime c’est «d’enfoncer ton père dans une solitude abominable.»


Le clan masculin va rire, rire qui traduit son malaise et son moyen de l’évacuer. La femme sera absente de ce jeu.


La fin sans conclusion questionne : elle laisse à chacun une possibilité de vivre selon soi, malgré les codes, les exclusions et les anathèmes auxquels chacun a douloureusement déjà payé tribut.


■ Éditions Robert Laffont, 1992, (Réédition), ISBN : 2221029666

ou ■ Éditions L.G.F., Collection : Le livre de poche, 1979, ISBN : 225302158X


Commenter cet article