Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #communique tag

Des nouvelles des éditions Pierre Mainard

Publié le par Jean-Yves Alt

Thierry Metz, « POÉSIES 1978-1997 », 184 pages, ISBN : 978-2913751606, 18€

La présente édition rassemble les poèmes de Thierry Metz (1956-1997) jamais parus en livre et, pour la majorité, extraits de la revue Résurrection qu’animait Jean Cussat-Blanc. Il fut le premier à reconnaître le poète, au point d’alerter Jean Grosjean alors lecteur chez Gallimard – maison où seront publiés Le Journal d’un manœuvre (1990) et Lettres à la bien-aimée (1995). Les poèmes présentés courent sur deux décennies durant lesquelles l’écriture façonne une œuvre à travers laquelle une voix observe, « attend quelque chose qui ne viendra pas... », et fait résonner un chant intensément intime.

Thierry Metz (1956-1997) est né à Paris. Il vécut dans le Lot-et-Garonne à Saint-Romain-le-Noble, fut manœuvre, maçon puis ouvrier agricole. De 1995 à 1997, il résida à Bordeaux.


Sylvain & Ludovic Massé, « LAM, LA TRUITE », 160 pages, ISBN : 978-2913751613, 16€

Tout au long de ce conte parabolique « livre de nature et poème de la rivière », Sylvain et Ludovic Massé nous font vivre de l’intérieur le corps d’un torrent. Dans les eaux montagneuses et tempétueuses du Vallespir en Catalogne, Lam, une jeune truite, mène une vie pleine de péripéties. Chaque moment de son existence, où se mêlent chasses, dangers, plaisirs, amours..., fournit aux auteurs l’occasion de personnifier le vivant qui abonde dans ces eaux profondes : façon de nous rendre, sans doute, plus familière cette nature sauvage. Lam, la truite est un récit profondément original, né d'un regard, nourri par un savoir, écrit avec l'intensité d'un poème lyrique.

Ludovic Massé (1900-1982) s’est imposé comme un conteur hors pair sachant tout à la fois témoigner pour les humbles et les rebelles, dévoiler les profondeurs de l’âme humaine et chanter cette terre catalane où s’inscrivent tous ses romans. On lui doit notamment : Le Mas des Oubells (1933), Le Vin pur (1944) ou encore Les Grégoire (1944-1948). Sylvain (1888-1971), l’aîné des Massé, était un amoureux de la nature ; grand observateur, ses connaissances du terrain en faisait un exemple pour Ludovic. Pêcheur émérite, c’est lui qui soumettra à l’écrivain le manuscrit de ce qui deviendra Lam, la truite.

Des nouvelles des éditions Pierre Mainard

Marie-Élisabeth Caffiez, « SOUS LES YEUX DES AÏEUX », 60 pages, ISBN : 978-2913751583, 12€

Marie-Élisabeth Caffiez (épouse Bournois), qui suivit de loin dans sa jeunesse les activités du groupe surréaliste animé par Ivar Ch’Vavar, compose Sous les yeux des aïeux à la fin de 1998. Elle y évoque son enfance et son adolescence au village. Plusieurs de ces poèmes ont paru dans l’anthologie Cadavre grand m’a raconté (éditions du Corridor bleu).

Marie-Élisabeth Caffiez est née à Wambercourt (Pas-de-Calais), en février 1951. Au collège-lycée de Montreuil, elle suit de loin les activités du groupe surréaliste animé par Ivar Ch’Vavar, elle devient vendeuse dans un grand magasin du centre-ville jusqu’à sa rencontre avec Étienne Bournois en 1973. Elle épouse ce quadragénaire qui écrit des poèmes, trouvant cela ridicule elle se met à la poésie « pour le taquiner, lui faire honte ». Elle ne tarde guère à remporter des succès qui rendent son époux fou de rage...


Juan Sánchez Peláez, « FILIATION OBSCURE », 86 pages, ISBN : 978-2913751590, 14€

Son premier livre, Elena y los elementos (1959) annonce la couleur de toute son œuvre : « l’imprévisible logique du désir » (Gustavo Guerrero), à la fois dans le flux érotique qui traverse le contenu de sa poésie et dans le jeu métamorphique continuel qui la fait danser. Dans ses recueils, se donne à lire un va-et-vient incessant entre flot torrentiel et parole resserrée, raréfiée, célébrant « l’amour, l’aimée et le langage ». L’expérience qui le marquera est la fréquentation du groupe de la revue surréaliste La Mandrágora, au Chili, où il se rendit en 1940. De là, il ira en Argentine et deviendra l’ami du poète Enrique Molina.

L’ignorance européenne à son sujet est paradoxale : il a passé une grande partie de sa vie loin de chez lui, à Bogotá et à New York, mais aussi à Madrid et à Paris dans les années cinquante. Cette édition bilingue, Filiation obscure (Filiación oscura) traduite par Jean-Yves Bériou et Martine Joulia, devrait contribuer à lui rendre justice.

Présenté comme celui qui libéra la poésie du Venezuela de la « vieillerie poétique », Juan Sánchez Peláez (1922-2003) est, en Amérique du Sud, considéré comme l’un des plus grands poètes du siècle passé.


Pierre Mainard éditeur... une aventure charpentée par l’urgent désir de faire émerger une littérature exigeante et en recherche !

Pierre Mainard éditeur

18, rue Émile Fréchou - 47600 Nérac

Tél. : 05 53 65 93 92 - mainardeditions@free.fr

www.pierre-mainard-editions.com / Facebook : pierre mainard éditeur

Voir les commentaires

Amours secrètes à la Galerie Au Bonheur du Jour

Publié le par Jean-Yves Alt

Nicole Canet

et la Galerie Au Bonheur du Jour

présentent un nouvel album sur le thème des :

« Amours secrètes »

Dans l'intimité des écrivains

Marcel Proust, Pierre Loti, Renaud Icard, Roger Peyrefitte, Jean Genet.

Ces cinq grands écrivains ont parfois fréquenté les mêmes endroits et les mêmes personnes, aimé le même type de partenaires.

Avec Marcel Proust, nous fréquenterons les salons, mais aussi les maisons de prostitution masculine de la Belle Époque.

Pierre Loti, épris de voyages lointains, nous entraînera à sa suite vers un Orient mythique où fleurissent des amours insolites.

Renaud Icard, coincé entre sa vie conjugale et son goût pour les garçons, tentera de démêler pour nous les racines de sa folle passion.

Avec son habituel panache, Roger Peyrefitte évoquera ses « amitiés particulières », qui lui ont valu tant d’admirateurs et de détracteurs.

Quant à Jean Genet, il esquissera sans ambiguïté les amours viriles entre des garçons pas si mauvais que cela.

L’importante iconographie de cet ouvrage contribue largement à situer ces cinq écrivains dans leurs univers respectifs, permettant ainsi de mieux les approcher dans leur véritable intimité, au plus près de ce qu’ils ont été et de ce que la société bien-pensante a trop souvent cherché à occulter.

Amours secrètes : Dans l'intimité des écrivains Marcel Proust, Pierre Loti, Renaud Icard, Roger Peyrefitte, Jean Genet, Textes de : Patrick Dubuis, Jean-Marc Barféty, Alexandre de Villiers et Nicole Canet, Éditions Galerie Au Bonheur du Jour, avril 2017, Édition limitée à 950 exemplaires, 408 pages, 327 illustrations couleur : dessins, peintures, documents, photographies et lettres, Format 21 x 27,5 cm, ISBN : 979-1093837000, 79 € + 10 € frais d'envoi (France)

Galerie Au Bonheur du jour

1 rue Chabanais - 75002 Paris

01.42.96.58.64

du mardi au samedi 14h30 – 19h30

Amours secrètes à la Galerie Au Bonheur du Jour

Dossier de Presse en français

Dossier de Presse en anglais


SOMMAIRE

Préface

Marcel Proust (1871-1922)

Marcel Proust et l'homosexualité

Les premières amours

Jacques Bizet, Daniel Halévy, Edgard Auber, Willie Heath

Les amitiés sublimées

Antoine Bibesco, Bertrand de Salignac-Fénelon, Léon Radziwill

Les affections profondes

Reynaldo Hahn, Lucien Daudet

Les amours ancillaires

Les expériences sexuelles

Marcel Proust au Temple de l'Impudeur

L'Hôtel Marigny

Albert Le Cuziat

Proust et la photographie

Quelques femmes entre admiration et complicité

Pierre Loti (1850-1923)

La question de l'homosexualité chez Pierre Loti

L'obsession de la virilité ou le culte du Corps

Loti et les marins ou la figure du matelot

Matelot - 1900 - Carte de visite

Matelot - 1900 - Carte de visite

Pierre loti était-il misogyne ?

L'irrésistible Orient

Quelques hommes de la vie de Pierre Loti : Joseph Bernard, Pierre Le Cor (Mon frère Yves), Guillaume Floury (Pêcheur d'Islande), Léopold Thémèze dit Léo (Matelot), Edmond Gueffier

Renaud Icard (1886-1971)

« Ma terrible passion... »

Six disciples de Renaud Icard

Maurice Berranger, Olmetta, Félix, Émile Picq, Mario Parisi, Gilbert Lacombe

Colette Yver & « les démons » de Renaud

Lettre de Marguerite

Extraits des lettres de Colette Yver à Renaud Icard

Roger Peyrefitte (1907-2000)

Auteur  non identifié - Déshabillage - vers 1955 - Fusain - 25,5 x 18,5 cm - Ancienne collection Roger Peyrefitte, tampon au dos

Auteur non identifié - Déshabillage - vers 1955 - Fusain - 25,5 x 18,5 cm - Ancienne collection Roger Peyrefitte, tampon au dos

Gaston Goor (1902-1977) - Musa Paidike (La muse garçonnière) de Straton de Sardes - vers 1950 -  Pastel signé, avec rehauts de craie bleue et dorée - Tampon Bibliothèque Roger Peyrefitte au dos du dessin - 32 x 24 cm

Gaston Goor (1902-1977) - Musa Paidike (La muse garçonnière) de Straton de Sardes - vers 1950 - Pastel signé, avec rehauts de craie bleue et dorée - Tampon Bibliothèque Roger Peyrefitte au dos du dessin - 32 x 24 cm

Anonyme - Narcisse, vers 1950 - Epreuve argentique - 24 x 18 cm - Ancienne collection Roger Peyrefitte, tampon au dos

Anonyme - Narcisse, vers 1950 - Epreuve argentique - 24 x 18 cm - Ancienne collection Roger Peyrefitte, tampon au dos

Taormina, l'enchanteresse

Naples, la tentatrice

Roger Peyrefitte et les photographies de Karel Egermeier

Ricco Wassmer

Jean Genet (1910-1986)

Jean Genet, une vie

Jean Genet, écrivain de l'homosexualité

Série de dessins de Paul Smara

Remerciements

Bibliographie

Crédits photographiques

Résumé des catalogues précédents

Voir les commentaires

Yves Paradis, « Instants d’éternité » à la galerie Au Bonheur du Jour

Publié le par Jean-Yves Alt

Nicole Canet

et la Galerie Au Bonheur du Jour

présentent un nouvel accrochage de photographies :

Yves Paradis, « Instants d’éternité »

Photographies – 1960-1993

En exclusivité, seront présentées une soixantaine de photographies noir et blanc argentiques sur le monde des garçons des années 80.

Exposition du 9 novembre 2016 au 7 janvier 2016

Vernissage le mardi 8 novembre de 17h à 22h

Yves Paradis, « Instants d’éternité » à la galerie Au Bonheur du Jour

Héros de Genet, 1986

Nouvelle adresse

Galerie Au Bonheur du jour

1 rue Chabanais - 75002 Paris

01.42.96.58.64

du mardi au samedi 14h30 – 19h30

Yves Paradis, « Instants d’éternité » à la galerie Au Bonheur du Jour

A la fenêtre, 1987

Voir les commentaires

Sauf-Conduit pour un zèbre, Patrick Veillerot

Publié le par Jean-Yves Alt

Une jeune métisse sud-africaine part à la recherche de son père biologique probablement français. Après avoir parcouru la Belgique, la France, elle va finir par le découvrir à l'Île Maurice écrivain méconnu et travesti.

Sauf-Conduit pour un zèbre, Patrick Veillerot

■ Sauf-Conduit pour un zèbre, Patrick Veillerot, Format Kindle, Taille du fichier : 888 KB, 159 pages

Voir les commentaires

Christian Gury et son essai « Gide et Lyautey » à la galerie « Au Bonheur du Jour »

Publié le par Jean-Yves Alt

Nicole Canet

et la nouvelle galerie « Au Bonheur du Jour »

ont le plaisir de vous inviter à la signature du livre de

Christian Gury :

« Gide et Lyautey »

ainsi qu'au nouvel accrochage de photographies et dessins sur le thème oriental

mardi 20 septembre 2016 de 17h à 22h

Galerie Au Bonheur du jour

1 rue Chabanais – 75002 Paris

01.42.96.58.64

du mardi au samedi 14h30 – 19h30

Christian Gury et son essai « Gide et Lyautey » à la galerie « Au Bonheur du Jour »

Le livre : « Gide et Lyautey » précédé de « Gide et certains faits-divers », Christian Gury, Editions Non Lieu, 320 pages, juin 2016, ISBN : 978-2352702351, 18€

André Gide collectionnait les « découpures » de presse, notamment relatives aux faits divers et affaires de mœurs de la Belle Epoque, en liaison avec l’écriture de Corydon, son essai sur l’homosexualité. Les thèmes de l’erreur judiciaire et du scandale l’interpellaient, sa propre vie flirtant avec les risques, tant en Europe qu’en Afrique. En Afrique justement, début 1923, il part avec l’intention de faire « des rencontres ». Il a accepté l’invitation d’Hubert Lyautey à lui rendre visite au Maroc. Gide a d’autant plus de raisons d’admirer Lyautey qu’il peut le considérer comme un disciple, sinon, mieux, comme son meilleur disciple, les théories de l’écrivain se trouvant par lui mises en pratique, à grande échelle. En effet, le maréchal-résident a démontré, sur le sol du Maroc, que « l’uranisme n’est en lui-même nullement néfaste au bon ordre de la société, de l’État ; tout au contraire », illustrant cette affirmation, d’allure certes un peu téméraire, martelée aux dernières pages de Corydon. Aujourd’hui, la justice sanctionnerait les mœurs licencieuses du militaire comme celles de l’écrivain.

L'auteur : Christian Gury : Avocat honoraire à la Cour d'appel de Paris et essayiste, Christian Gury est l'auteur d'une vingtaine d'ouvrages de droit et d'histoire littéraire dont Lyautey-Charlus (nouvelle édition, Non Lieu, 2010), Proust et Lyautey, Non Lieu, 2009 ; Excentriques & Années folles, Non Lieu, 2010 ; La Péniche sanglante, Non Lieu, 2011, Les Premiers Jours de Roland Barthes, Non Lieu, 2012 ; Roger Peyrefitte et ses Arcadies, Non Lieu, 2012 ; Proust et les Bulgares, Non Lieu, 2013 ; Le Poète étranglé, Non Lieu, 2013 ; Aragon, le Parisien de Port-Bail, Non Lieu, 2014 ; Proust et l’Adoption, Non Lieu, 2015.

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>