Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Achilléide, Stace

Publié le par Jean-Yves

Achille, aurait-il été le premier travesti de l'histoire de la littérature ?


Le héros de la guerre de Troie, le fils du roi Pélée et de la déesse Thétis, vécut en effet un an, vêtu d'habits de fille, à la cour du roi Lycomède. Thétis est soucieuse, depuis qu'il est né, de protéger son fils de la prédiction qui le destine à mourir à la guerre en héros.


Sa mère commence par le plonger dans les eaux du Styx, censées le rendre invulnérable, excepté au talon par lequel elle l'a tenu. Lorsqu'il a neuf ans, ayant eu vent de la guerre de Troie qui se prépare, elle décide de l'emmener dans l'île de Scyros chez le roi Lycomède dont la principale qualité est de n'avoir que des filles.


Ainsi Achille ne saura-t-il rien, pense-t-elle, de l'art de la guerre. Il sera habillé en fille et ne connaîtra d'autre divertissement que les paisibles jeux de ses compagnes. Elle se heurte de prime abord à quelques réticences de la part d'Achille et doit argumenter pour le convaincre de revêtir l'habit de femme :


« Renonce un peu à ton orgueil de mâle et ne méprise point les habits que je porte. Si la Lydie a vu la rude main du Tirynthien (1) manier la quenouille et des thyrses de femme, si un Bacchus ne dédaigne pas de marcher en balayant de sa robe brochée d'or la trace de ses pas, si Jupiter a pris l'aspect d'une vierge […], permets, je t'en supplie, que s'éloignent ainsi les menaces d'un perfide nuage. »


Achille finit par accepter, mais sa soumission doit peu aux arguments de sa mère. Il a remarqué la belle Déidamie dont il tombe amoureux instantanément. Pour rester près d'elle, il accepte de se prêter au travestissement. C'est dire si Achille persiste à être un homme sous l'habit de femme et si ce travestissement, aussi incongru et poétique soit-il, est en réalité loin de tout jeu sur l'indétermination sexuelle !


« Alors [Thétis] assouplit la raideur de son cou, abaisse ses épaules massives, essaie d'atténuer la robustesse de ses bras, puis dompte et ordonne ses cheveux mal peignés avant de passer au cou bien-aimé son propre collier; et tandis qu'il se prend les pieds dans les broderies de sa robe, elle lui apprend à marcher, à faire des gestes, à parler avec réserve. »


Peu après, Achille, tout travesti en femme qu'il est, violera la belle Déidamie et lorsque, un an plus tard, une délégation conduite par Ulysse viendra le chercher pour rejoindre les guerriers de Troie, il sera à l'instant séduit par l'attrait des armes et du combat.


Le stratagème de Thétis n'aura servi à rien.


Cette histoire rappelle que l'habit ne fait pas le moine et qu'il ne suffit pas de se travestir pour être ce que la nosographie des inversions sexuelles nomme un travesti.


■ Éditions Belles Lettres, traduction de Jean Méheust, 1971, ISBN : 2251012559



(1) Il s'agit d'Hercule habillé en femme chez la reine Omphale


Commenter cet article