Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marie Laurencin, peintre de la douceur du sourire

Publié le par Jean-Yves

Pour l'essentiel, les tableaux de Marie Laurencin sont des représentations de femmes. Seules, à deux ou plus, accompagnées souvent d'animaux : chevaux, chiens ou biches. Femmes liées entre elles d'une toile à l'autre par un mystérieux air de ressemblance.


Du noir des yeux et de quelques lignes courbes sur la toile, au blanc parfois rehaussé de rose pour le visage et le corps, l'harmonie des demi-teintes est des plus subtiles : Est-ce la paix ou la nostalgie ? La douceur ou l'absence ? Chaque tableau n'impose jamais une lecture univoque.


C'est dans cette liberté du regard et des émotions qui en découlent que je trouve une profonde originalité dans ses tableaux. J'aime y percevoir une histoire d'amour entre ces femmes qu'elle peint ensemble parce qu'il n'est asservi à aucun voyeurisme viril.



Marie Laurencin (1883-1956) – Femme au chien


Dans les tableaux de Marie Laurencin, les femmes ne sont pas ensemble pour le plaisir des hommes. D'ailleurs, je préfère lire à leur sujet de la tendresse plutôt que de l'intimité sexuelle.


Les couleurs et les lignes douces s'éloignent des beautés suggestives habituelles. Marie Laurencin a peint des femmes sans les enfermer dans une position d'objet.


Leurs regards traversent la toile pour aller se perdre bien au-delà des possibles observateurs. Comme si ces femmes continuaient à vivre au-delà de la représentation « figée » que représente le tableau.


Commenter cet article