Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quand la muse impose son style

Publié le par Jean-Yves


Bien avant Claudia Schiffer, elles s'appelèrent Gabrielle d'Estrées, la Pompadour, Marie-Antoinette, Madame de Récamier, Joséphine…


Par leur personnalité, leur rang ou leur beauté, elles façonnèrent la mode et imposèrent leur style.


Icônes promises à l'Eternité grâce au pinceau des peintres...


Longtemps le modèle absolu fut celui de la cour, qui régentait d'en haut ce qu'il fallait porter ici-bas.





Le XVIIIe siècle se voulait l'ennemi du naturel : il n'était pas question de paraître sans fard à la cour. Le bronzage était honni. Poudrés et bouclés, les cheveux se déclinaient, sous Louis XVI, en mèches savamment décoiffées, dans ce style négligé élégant lancé par Elisabeth Vigée-Lebrun, peintre et amie de Marie-Antoinette.



Marie-Antoinette, reine de France, peinte par Elisabeth Vigée-Lebrun, 1778


Huile sur toile, musée de Vienne


La reine qui ne se fardait ni ne se teignait les cheveux, imposera son superbe blond cendré, imité dans toutes les cours d'Europe...


Commenter cet article