Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le labyrinthe au coucher du soleil, Hugo Marsan

Publié le par Jean-Yves Alt

Hugo Marsan raconte la passion forcenée d'un homme pour un adolescent dont il s'est fait le père, quitte à tout sacrifier. Un labyrinthe de sentiments au cœur duquel j'ai pris plaisir à me perdre.

Ecrit à la première personne ce roman raconte l'histoire d'un homme qui n'aime pas les femmes et qui veut un enfant. Une femme trouvée un jour de fuite lui en fera un avec un autre homme.

Le narrateur enlise le lecteur doucement par une sorte de puzzle dans la violence de sa passion forcenée pour l'adolescent dont il s'est fait le père. Il sacrifie tout, ses petits amis, ses mesquineries, l'attendrissement sur lui-même, pour l'éclosion maximale de l'adolescent bien aimé. Un père qui aime les hommes ne peut que tout faire pour le sien.

Des fragments de son discours amoureux, il y a trois éléments émouvants :

▫ Le premier concerne le physique de l'adolescent. Il n'est pas beau. Ce gosse n'est pas métaphorique comme un champ de blonds épis de blé. Chétif dans son corps, cet adolescent est fort uniquement par le regard de son « père ».

▫ Le second tient à la toute-présence de la question de l'âge. Le narrateur est un homme vieillissant, qui ne cesse de donner des indications sur l'âge des gens, sur les âges comparés des gens et les dates des événements. Pourtant, rien d'obsessionnel là-dedans, me semble-t-il : seulement un surplus de réalisme.

▫ Le troisième réside dans la vie quotidienne d'un vieux pédé jouisseur et attendri. Les détails qui définissent ses goûts de logement, d'habillement, de sorties, de relations, sont tramés comme les vaisseaux sanguins du corps du texte, y faisant circuler la vie homosexuelle avec une évidence parfaitement imperceptible. Sans ironie, sans autodérision.

Bien évidemment, nul besoin de vouloir être père pour être submergé par ce beau texte.

Hugo Marsan, en adoptant le trucage de la post-datation de son journal - écrit en l'an 2007 -, a construit la pensée d'un vieil homme qui se penche sur son passé avec la distance de celui qui veut donner un sens à son histoire.

Sens qui m'a traîné au cœur du labyrinthe de sa/ma vie.

■ Le labyrinthe au coucher du soleil, Hugo Marsan, Editions Ramsay, 1990, ISBN : 2859568743 et Editions H&O, 2008, ISBN : 978-2845471702


Du même auteur : Monsieur désire - Le balcon d'Angelo - La troisième femme - Le labyrinthe au coucher du soleil - Véréna et les hommes - Saint-Pierre-des-Corps - La femme sandwich

Commenter cet article